Blog des Chafouins et Chafouines

Blog des Chafouins et Chafouines

Pique nique à l’Arche de la nature

image

image

image

image

Posted 2 years, 8 months ago at 3:41 .

Add a comment

Pâté de Lapin

image

Ingrédients  pour une lapine  de 2.3 kg à honorer comme il se doit.

700g de poitrine cru (avant désossage)
2 cuillères de porto
20g de sel / kg de viande désossée
5g de poivre / Kg  de viande désossée
1/2 feuille de laurier par bocal de 500g
6 échalotes et 4 gousses d’ail

D’abord, tu désosses le lapin et la poitrine, tu hache la chair du lapin et la poitrine (dans ton super kichenaid qu’a trop la classe), t’ajoutes le sel, le poivre, l’alcool, les échalotes et l’ail finement hachée

tu mets dans des bocaux (les tailles 500g 350g ou 200g sont parfaites) .

Tu stérilises  pendant 3 heures à 100° et tu laisses refroidir dans le stérilisateur (ça prend bien une nuit).

Le lendemain matin, tu files à la boulange, tu t’achètes une bonne baguette  (ou mieux tu la fais -cf post suivant-)  et tu te fais péter le bides.

 

 

 

Posted 3 years ago at 4:00 .

1 comment

Chasse à l’œuf à l’école de Balthazar

image

Rencontre avec le lapin de pâques

Posted 3 years, 8 months ago at 4:58 .

Add a comment

Lecture de Balthazar

image

Cette semaine, Balthazar a choisi ce livre à la bibliothèque. ça me rappel quelque chose

Posted 4 years, 9 months ago at 4:04 .

3 comments

La simplicité volontaire par l’exemple : la tondeuse à lapins à énergie positive « Le blog de SuperNo

Mai est de retour, et avec le beau temps, les pétarades du samedi reprennent aussi ! Si vous avez comme moi la chance d’habiter un lotissement de cadres moyennement supérieurs, vous connaissez forcément la symphonie infernale du moteur 4 temps, qui tous les week-ends vous pourrit immanquablement la sieste pour tondre sans fin les 5 ares de la maisonnette. […]
Pour les puristes, sachez que je doute de l’influence significativement néfaste de cette machine sur le réchauffement climatique ou sur l’épuisement des énergies fossiles, puisque le bidon de 10 litres d’essence fait la saison, ce qui correspond à 150 ou 200km en bagnole, quasiment négligeable au vu du kilométrage moyen. D’autre part l’engin est assez peu sujet aux phénomènes de mode, aux campagnes de pub et donc au renouvellement compulsif. La mienne entame sa 9e saison avec pour tout changement une seule bougie.
Bref, les deux principaux inconvénients sont le boucan et le principe.
Là encore, la décroissance a la solution. […] ce modèle spectaculaire de « tondeuse à lapins à énergie positive ».
Le principe est simple : uniquement des matériaux extraits de la déchetterie du coin (à base de tubes métalliques et de roues de vélo), un ressort pour passer de la position statique à la position de roulage, le tout entouré de grillage pour que le moteur ne se fasse pas la malle et un abri en bois pour qu’il n’ait pas trop froid l’hiver.
Mode d’emploi : déplacez la tondeuse jusqu’à la zone que vous souhaitez tondre. Rabaissez, verrouillez. Les moteurs s’activent alors, dans un silence absolu, et se mettent à tondre l’herbe, plus exactement à la bouffer. Même pas besoin de benne pour la ramasser. Seul rejet, des petites crottes sphériques qui servent d’engrais naturel. Quand la zone est bien tondue, déverrouillez, avancez de la longueur de la tondeuse, reposez, reverrouillez. Et ainsi de suite.
Le système fonctionne ainsi, sans apport d’énergie extérieure, puisque hormis une petite poussée manuelle indolore, l’herbe sert de seul carburant.
Mieux, le lapin est bien connu pour sa propension à la reproduction compulsive. En cela, il est assez proche de certain premier ministre italien, mais en plus rustique : il se contente de femelle « tout venant », sans rechercher de modèle vénal arrangé par une demi-douzaine d’opérations de chirurgie esthétique. Comme il ne s’encombre pas davantage de moyens contraceptifs, le moteur gagne très rapidement de la cylindrée.
C’est là que le concept d’énergie positive intervient. En plus de tondre l’herbe de manière efficace et écologique, la tondeuse fournit à son heureux propriétaire un quota régulier de lapins qui peuvent servir de repas du dimanche, ou de monnaie d’échange contre d’autres produits ou services. Proche de la mer, mon camarade décroissant échange par exemple ses lapins contre des poissons auprès d’un pêcheur du coin.

Posted 6 years, 8 months ago at 7:26 .

1 comment